Afficher les news
Toutes
Actualité du site
Aide et conseils pour futur auteur
Financement participatif
Littérature
Science et spiritualité
Présentation

Bienvenue sur Contes de L'Hydre !
Je me présente : David Grimarne, écrivain amateur depuis l'âge de 17 ans, et auteur depuis peu.

Ce blog a pour vocation de vous faire découvrir mes contes, mais aussi tout ce qui me tient à coeur et tout ce qui me tape dans l'oeil, notamment les ouvrages d'autres artistes plus ou moins amateurs.

Si vous avez une suggestion quelconque, n'hésitez pas m'envoyer un e-mail.
Sur ce, je vous souhaite une agréable visite !

Contact

Origines - Le dernier Oracle

News écrite le 29/03/2016 à 21:32


Je ferme les yeux, une vision me vient. L'image de son environnement. Le salon dans lequel elle entre. Son petit coup d'oeil vers le canapé, là où trônent encore ses vêtements, à lui. Lui qu'elle pense parti pour de bon. Faire un enfant est une chose, accepter l'idée de l'avoir en est une autre. L'un des deux futurs parents n'était pas prêt. Un enfant dans l'âme ne peut pas s'occuper d'un autre enfant. Tout du moins, c'était sa croyance, à lui.

J'ouvre les yeux, puis je jette un regard complice à mon acolyte, qui déjà a compris que j'acceptais ma mission. Il va être temps d'entrer dans la vie de ces deux-là, avant que leur nourrisson n'arrive. De grandes choses, une aventure digne des contes mythologiques, nous attend tous les quatre...


Le premier roman d'une passionnée de la Grèce antique

Agnès Rabotin est correctrice professionnelle, et pas n'importe laquelle. Elle est celle à qui j'ai fait confiance pour mon propre roman, encore en préparation à l'heure où j'écris ces lignes.
Alors que je lui annonçais la sortie imminente de mon petit premier, elle me proposa de partager la lecture de son oeuvre à elle. "Le Dernier Oracle, premier volet du triptyque Origines". Elle me précisa au passage qu'il s'agissait d'une aventure sur fond d'intrigue olympienne.
Un livre se réappropriant la mythologie grecque. Diantre ! Il n'en fallait pas plus pour éveiller ma curiosité, et tenter l'exploration d'un monde divin quelque peu revu et adapté.


La mythologie grecque revisitée

Johanne est future mère de famille. Sa mémoire retient tout. Chaque souvenir, les bons comme les mauvais, laissent en elle une trace indélébile.
Notre héroïne se retrouve face à une personne dont nous ignorons tout, un être humain, ou peut-être autre chose, à qui elle souhaite conter son histoire pour une raison inconnue. Nous voilà embarqués dans ce qui aurait pu être une simple histoire de couple comme les autres, si Johanne n'avait pas eu ce "petit truc en plus". Et pas qu'elle, d'ailleurs...
C'est ainsi qu'elle nous raconte comment son amant a préféré la désertion à ses futurs responsabilités, et comment un étrange phénomène d'hallucinations s'empare d'elle chaque fois qu'elle ferme les yeux. Ajoutez à cela deux étranges individus qui apparaissent dans sa vie et l'emprisonnent presque, sous prétexte de vouloir la protéger d'une entité olympienne.
En définitive, une jolie aventure sur fond de manipulation et de mythologie.


Une histoire "divine" !

Autant être honnête : le style est clairement supérieur au mien ! A partir de là, inutile de dire que de mon point de vue, c'est forcément un sans faute. L'écriture est profonde sans jamais tomber dans la lourdeur. La psychologie de chaque protagoniste est parfaitement dépeinte.
Seul petit regret pour ma part, le fait que l'héroïne soit une femme enceinte. En tant qu'homme, difficile de s'y identifier. Mais bien entendu, c'est là un avis purement subjectif. Les femmes jeunes et moins jeunes qui ont connu cette condition s'y retrouveront bien plus aisément.

Le scénario n'est pas en reste. L'histoire est correctement structurée et recèle son lot de rebondissements. A mesure que les pages défilent, on voit peu à peu s'effacer l'histoire de naissance pour se concentrer sur un récit et une intrigue plus poignants. Comptée la moitié du livre, l'auteur n'hésite plus à varier les goûts en passant d'un personnage à l'autre, et apporte ainsi plus de dynamisme.
La seule chose que l'on peut regretter, c'est cette magnifique fin en queue de poisson ! Le lecteur est clairement laissé sur sa faim, mais après tout, c'est le jeu des sagas !

Bref, après quelques mois de lecture, je conseille ce roman à tous les amateurs de psychologie et de mythologie grecque.
Si vous souhaitez plus d'informations, ou même prendre contact avec la romancière, vous pouvez visiter le site dédié à son livre. Vous pouvez également regarder le site consacré à son activité de correctrice professionnelle.
Rendez-vous dans un temps indéterminé pour une chronique sur le futur tome 2 (encore en gestation) !

Ecrire le premier commentaire

Catégorie : Littérature